Comment manger des oeufs sans effets secondaires ?

Voici le portrait d’une poule aux œufs « d’or » :

Quand les poules sont nourries d’herbe, de vers de terre, de limaces, d’escargots... qu’elles picorent en plein air, elles font des œufs « d’or » riches en antioxydants, oméga-3 , et pauvres en oméga-6 (dont l’excès est nocif).


🥚Certains œufs, que vous consommez en toute confiance, sont parfois de véritables bombes inflammatoires 🥚🧨 !


Les poules nourries en majorité avec du maïs ou d’autres céréales, bios ou non, donnent des œufs pauvres en oméga-3 et riches en oméga-6


🥚 La règle : « Dis-moi ce que mangent les poules, je te donnerai la qualité de leurs œufs ! »


Conservation : Au réfrigérateur jusqu’à 6 semaines, et une semaine pour les œufs durs.


Cuisson : la meilleure cuisson : durée de cuisson courte (œuf mollet ou à la coque), sans casser la coquille, pour protéger le jaune (oméga-3) de l’oxydation.


Même cuites, les protéines de l’œuf restent hautement biodisponibles.

Évitez la friture des œufs qui détruit les oméga-3 et autres nutriments.


Vitamines... : A, D, E, K, B12 ... et fer, zinc, sélénium...


Les 🥚 protègent de la cataracte et de la DMLA grâce aux caroténoïdes.


Dr Hafid Halhol