Les fibres, véritables "serial cleaners" de votre intestin !

Sans fibres, les cancérigènes alimentaires que nous ingérons stagnent trop longtemps sur notre paroi intestinale, favorisant mutations et cancers. Les fibres sont des véritables "serials cleaners" de votre intestin. Ici, vous apprendrez où trouver les meilleures sources de fibres et comment atteindre les 30 g par jour recommandés et nécessaires à un intestin hautement protégé et heureux.

Pourquoi est-il capital d’assurer l’entretien de l’intestin ? En tant qu’acteur de votre santé, vous avez la responsabilité d’assurer l’entretien de votre intestin, qui a des exigences élevées en matière d’hygiène. Faute de quoi, les cancérigènes alimentaires en fin de course et autres toxines y stagnent longtemps, avec le risque de provoquer des mutations et des cancers, notamment le cancer colorectal.

Cinq raisons supplémentaires d’en prendre soin : - L’intestin nourrit le corps en transformant les aliments en énergie et en nutriments vitaux, grâce à sa surface d’absorption équivalente à un terrain de tennis de 400 m2. - Les bactéries qui le colonisent (microbiote) sont une barrière protectrice contre les agents pathogènes. - Il a une importante fonction immunitaire. - Il est notre deuxième cerveau et loge plus de 100 millions de neurones, connectés entre eux dans la paroi.

80 % environ de la sérotonine (hormone du bonheur) est fabriquée par l’intestin. - Les fibres sont le Monsieur Propre de l’intestin.

L’efficacité des fibres, des preuves inattaquables

Le Fonds mondial de la recherche contre le cancer affirme que la consommation de fibres réduit le risque du cancer colorectal avec un niveau de preuve convaincant. Une consommation élevée de fibres, en particulier issues des céréales complètes, réduit le risque de cancer colorectal de façon dose-dépendante (l’efficacité augmente avec la quantité consommée), selon un article publié par les chercheurs de l’Imperial College London dans le British Medical Journal.

Les céréales complètes ont une action très puissante sur la mortalité cardiovasculaire : c’est le résultat d’une méta-analyse d’une équipe de Harvard publiée en 2016 dans la revue Circulation. L’avoine, le seigle et le blé non raffinés protègent contre la mortalité, toutes causes confondues (étude Scandinave HELGA). En revanche, aucune protection n’a été observée avec du pain blanc raffiné. Les fibres, véritables serial cleaners, ont un effet protecteur contre le cancer colorectal.


Les bienfaits des fibres Dans la grande famille des fibres, il existe des fibres solubles et des fibres insolubles. Elles font toutes deux des miracles pour la santé. Quand nous mangeons des aliments riches en fibres insolubles (son de blé et céréales de blé complètes — pain, pâtes complètes —, riz complet, noix et graines, chou-fleur, chou kale, pois verts, épinards, haricots verts, framboises, pommes, poires, bananes, bleuets, fraises...), leur effet « Kärcher » accélère l’élimination des cancérigènes : elles éliminent les toxines et les déchets digestifs ; elles accélèrent le transit et la fréquence des selles, réduisant ainsi la constipation ;

Fibres : les véritables serial cleaners de l’intestin elles déclenchent les contractions propulsives du colon ; elles augmentent la plasticité et le volume des selles. Il faut boire beaucoup d’eau pour que leur action soit efficace. Quand vous mangez des aliments riches en fibres, en particulier solubles (son d’avoine et céréales à l’avoine, orge, oranges, pamplemousses, mangues, pruneaux séchés, asperges, choux de Bruxelles, carottes, oignons...), ces fibres forment une sorte de gel qui enveloppe les sucres et les graisses, les empêchant d’être absorbées par la paroi intestinale, réduisant ainsi le taux de sucre et de cholestérol dans le sang. Ceci explique leur effet sur les maladies cardiovasculaires. Les fibres réduisent également de 19 % le risque de diabète de type 2, selon un article de l’European Journal of Epidemiology de 2014.


En ayant une alimentation variée et équilibrée vous pouvez tout à fait atteindre les 30 g de fibres ou plus, à condition de commencer dès le matin et d’être organisé pour les trois repas !

Le matin : prenez des fruits (baies, myrtilles, mûres, framboises... riches en fibres) accompagnés de céréales complètes (flocons d’avoine...) ou de pain complet avec une protéine maigre, et une poignée de noix très riches en fibres. Le midi : mangez plus de légumes verts à feuilles, des fruits divers avec du pain complet ou intégral. Ou bien des céréales complètes : riz, pâtes... Pensez également aux légumineuses (lentilles, haricots secs, pois chiches, fèves...). Évitez les céréales raffinées. Le soir : gardez la même structure que le déjeuner en intégrant des soupes et des crudités... Collation : noix, fruits secs ou frais et légumes crus à croquer.