Si vous ne voulez pas grossir, choyez votre microbiote. (1ère partie)


Les bonnes bactéries, toujours disponibles pour vous aider à mincir ! L’intestin de chaque individu abrite une galaxie de micro-organismes : une population d’environ 100 trillions de bactéries et autant de virus, de champignons et de levures.... C’est la flore intestinale, également appelée « microbiote ». Ces micro-organismes qui colonisent votre corps jouent un rôle crucial dans la lutte contre l’obésité et vous protègent de nombreuses maladies chroniques. En situation physiologique normale, quand tout est calme, on parle de symbiose pour décrire la relation harmonieuse entre vos bactéries et votre intestin. Mais dans cette galaxie intestinale peuvent cohabiter des bonnes et des mauvaises bactéries, qui se livrent une bataille permanente, délétère pour votre santé et votre poids.

Plusieurs études ont montré que chez les individus obèses, la composition de la flore intestinale (microbiote) peut être significativement différente de celle des individus maigres. Votre microbiote est une véritable signature, lié à vos habitudes alimentaires et à votre mode de vie en général. La recherche indique que les déséquilibres dans ce microbiote sont au cœur de la genèse de l’obésité. Les régimes restrictifs diminuent l’abondance du microbiote en raison d’une carence en nutriments et réduisent généralement les bactéries productrices de butyrate : Firmicutes, Lactobacillus et Bifidobacterium. Donc, ne vous affamez pas ! Changez plutôt vos habitudes alimentaires pour nourrir vos bonnes bactéries !

Les bonnes bactéries combattent les mauvaises pour le bien de votre tour de taille ! L’importance de notre intestin ne se résume pas à son rôle dans la digestion : il est une sorte de « second cerveau », et produit plusieurs neurotransmetteurs identiques à ceux du cerveau, comme la sérotonine, la dopamine et l’acide gamma-aminobutyrique. Ces neurotransmetteurs jouent tous un rôle clé dans la régulation de l’humeur. En fait, on estime que 90% de la sérotonine est produite dans le tube digestif. Une raison supplémentaire de veiller à sa santé ! La mission des bonnes bactéries intestinales consiste à contrecarrer constamment l’action des mauvaises bactéries. Cet équilibre maintient votre santé intestinale : les bonnes bactéries bloquent les organismes dangereux qui peuvent causer des infections,comme les Salmonellaes, E. coli. Elles renforcent également le système immunitaire et jouent un rôle anti-inflammatoire très utile, car l’inflammation est impliquée dans la prise de poids. Elles aident à la digestion, et cerise sur l’intestin, leur rôle dans la santé intestinale pourrait améliorer les fonctions cérébrale et cognitive.


Quels sont les grands « serial killer » qui attaquent vos bonnes bactéries ? Ce sont les aliments riches en graisses caractéristiques du régime alimentaire occidental : la viande rouge, la charcuterie, mais aussi les crèmes glacées, les aliments très sucrés, les ali- ments transformés et particulièrement les aliments riches en graisses saturées... Selon le Journal of Transnational Medicine, ces « serial killer » peuvent anéantir les bonnes bactéries intestinales comme les Lactobacillus et les Bifidobacterium . Pour les restaurer, il suffit de réduire ou d’éliminer ces aliments : vous obtiendrez un microbiote plus sain et plus fort qui vous aidera à faire l’économie de quelques kilos superflus. Vos bonnes bactéries peuvent également être agressées par l’exposition aux toxines environnementales, comme la pollution, qui favorisent le développement des mauvaises bactéries au détriment des bonnes. Mais le pire ennemi des bonnes bactéries, c’est l’usage abusif de certains médicaments, en particulier des antibiotiques. En détruisant les bonnes bactéries, ils peuvent laisser triompher les mauvaises. Pour gagner la bataille bactérienne dans l’intestin, le mieux est d’adopter une alimentation et un mode de vie sains.


Dr Halhol

www.nutrileading.eu


La 2ème partie : vendredi 26 novembre 2021